Mai 2013 : Formation au siège d'IED sur la planification de l'électrification rurale

Dans le cadre du projet IREP, financé par le programme Facilité Énergie de la Commission Européenne, deux agents de l'agence de l'Energie Rurale de Tanzanie, (REA - Rural Energy Agency) ont été accueillis au siège d'IED à Francheville pour une formation de deux semaines axée sur la planification de l'électrification rurale. Les points suivants ont été traités :

  • Système d'Information Géographique (SIG)
  • Méthodologie de planification de l'électrification rurale avec l'outil GEOSIM© (outil d'aide à la décision dans le cadre de la planification de l'électrification rurale)

Le projet IREP a pour objet l´amélioration de la coordination des investissements dans l´électrification rurale en Tanzanie par la maximisation de l´utilisation d´énergies renouvelables, par la planification d´investissements efficaces prenant en compte la dimension multi sectorielle des projets mais aussi par le renforcement des capacités de planification (GEOSIM©) des Institutions Nationales en charge de l'énergie.

 

IED a participé à un atelier au Myanmar sur le thème de l'électrification rurale

Myanmar T9AVRIL 2013 : Plusieurs experts de la tâche 9 « Déploiement des services Photovoltaïques pour le développement régional » du Photovoltaic Power Systems Programme de l'Agence Internationale de l'Energie (AIE-PVPS) ont été invités à participer à un workshop sur l'Électrification Rurale, organisé par ASEAN-RESP et EUEI Partnership Dialogue Facility (EUEI- PDF) à Rangoon au Myanmar du 4 au 5 avril 2013.


Cet atelier avait pour but de mutualiser les connaissances régionales et nationales en matière d'électrification rurale, afin de favoriser le développement de stratégies d'électrification rurale dans les pays membres de l'ASEAN. Parmi les technologies préconisées ont été évoqués la micro hydro, le photovoltaïque ainsi que le biogaz et l'exploitation de biomasse.


Anjali Shanker, en tant que coordinatrice technique a contribué sur le thème Politiques et planification de l'électrification rurale ainsi que sur l'électrification par mini réseaux.

Le film Implantations & Filiales d'IED est en ligne

MARS 2013 : Présent dans plus de 40 pays, principalement en Afrique et en Asie, le Groupe IED poursuit son ancrage sur ses territoires d'intervention par le biais de filiales et de bureaux de projet. Découvrez en images l'implantation internationale du Groupe IED.

 

Film Filiales ecran

Publication "Pico Solar PV Systems for Remote Homes", Tâche 9 du programme PVPS, (Photovoltaic Power Systems)

image Report T9En janvier 2013, une publication sur les Pico systèmes PV pour les foyers isolés est parue sous la coordination de IED. Cette publication est le fruit d’une étude sur la technologie des pico systèmes PV et leurs applications. L’étude aborde d’une part la demande du marché, d’autre part la dimension technique et économique des systèmes, via des retours d’expériences et des tests techniques. Cette étude traduit concrètement le rôle de chacun des acteurs impliqués, gouvernements, organismes financeurs, distributeurs… ainsi que des préconisations d’un usage pérenne et utile pour les usagers.

Il s’agit d’une publication d’un groupe de travail de l’Agence Internationale de l’Energie , AIE PVPS – Déploiement de services Photovoltaïques au service d’un développement Régional, groupe de travail coordonné par IED depuis 1993.

www.iea-pvps.org/task9

 

Cliquer sur le lien pour télécharger le document (en version anglaise uniquement)

Lancement de l'étude de la politique, de la stratégie et du plan national d'efficacité énergétique du Cameroun

Le 14 février 2013 a eu lieu, à Yaoundé dans la Salle des Conférences de l'Agence de Régulation du Secteur de l'Electricité (ARSEL), l'atelier de lancement du plan national d'efficacité énergétique du Cameroun. Ce projet intervient dans un contexte de déficit chronique entre la demande et la production d'énergie électrique au Cameroun, se traduisant notamment par d'importants délestages depuis le mois de janvier 2013. L'ARSEL, mandatée en cela par le Ministère de l'Eau et de l'Energie, a souhaité établir un plan national d'action pour l'efficacité énergétique à la suite de l'élaboration d'un document de politique et d'une stratégie nationale, fondés principalement sur une étude approfondie du potentiel d'économie d'énergie.


IMG 4133 2Lors de cet atelier de lancement, les partenaires impliqués dans le projet se sont rassemblés pour clarifier les objectifs du projet du point de vue de la partie camerounaise, définir les principaux axes de travail, la méthodologie et les modalités organisationnelles pour atteindre les résultats escomptés, et officialiser le démarrage du projet.
L'étude, qui bénéficie d'un financement de l'EUEI-PDF (European Union Energy Facility - Partnership Dialogue Facility), programme européen géré par la GIZ, va porter sur :

 


• la réduction des factures d'électricité dans les bâtiments publics,
• l'amélioration de l'efficacité énergétique dans le secteur industriel (fabrication) et les secteurs de services
• la sensibilisation des ménages à économiser l'électricité
• l'adaptation du cadre institutionnel et réglementaire pour mettre en place le plan d'action.

L'étude est organisée en trois phases : (i) une première phase de diagnostic qui permettra de collecter les données et de définir les cibles et les secteurs prioritaires. (ii) Une analyse sera faite lors d'une seconde phase afin de concevoir la politique et élaborer la stratégie nationale d'efficacité énergétique. (iii) Une troisième phase aboutira au développement du plan d'action stratégique qui définira concrètement les aspects techniques et non techniques : activités spécifiques, les échéanciers, besoins en ressources, aspects institutionnels, publicitaires, juridiques, financiers et réglementaires.
Le projet s'appuie sur une démarche participative : chacune des trois phases sera marquée à son terme par un atelier de travail ouvert aux principaux acteurs, des secteurs public et privé, mais aussi de la société civile. De plus, entre deux ateliers, l'équipe du Consultant, constituée des cabinets IED-France, EED-Cameroun et NBT-Belgique, s'appuiera sur l'expertise de personnes ressources identifiées au démarrage de l'étude dans ces trois principales sphères.