Etude
Efficacité énergétique. .

barre-colore

 

Diagnostic énergétique de la copropriété de la Chauderaie

Pays : France.
Client : Régie RST - Régie des Sites Tertaires
Date de démarrage : 2003
Date d'accomplissement : 2003
Montant des services : 3 500€
Financeur : ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie) - Région Rhône-Alpes
Entreprise associée :
   ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Descriptif du projet La copropriété du Parc de la Chauderaie, située à Francheville, près de Lyon, réunit une dizaine d’entreprises du secteur tertiaire.
L'assemblée des copropriétaires a souhaité faire procéder à un bilan énergétique du site, en utilisant les aides à la décision proposées par l’ADEME. La régie RST, mandatée par les copropriétaires, a confié à IED la conduite d’un pré-diagnostic énergétique.
La copropriété compte environ 2000 m2 de bureaux, chauffés individuellement par des convecteurs électriques. L’électricité est l’unique source d’énergie du site.
L’étude, basée sur l’analyse des consommations de chaque occupant, sera conclue courant mai 2003. Elle aborde l’analyse technico-économique :
* De brise soleils et de panneaux photovoltaïques
* D’un renforcement de l’isolation thermique,
* Du recours à des solutions de climatisation par « clim gaz » (machines à absorption) ou pompes à chaleur réversibles.
Enfin, l’étude prend date dans la perspective d’un achat groupé d’électricité, à l’horizon de juillet 2004.
   ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Descriptif des tâches accomplies par IED La conduite de l’étude prend en compte :
* L’organisation du site en copropriété : les solutions techniques, économiques et financières doivent répondre aux stratégies des différents copropriétaires et à l’approche collective (logique de raccordement des panneaux solaires).
* La nature « tertiaire » du site : les solutions techniques préconisées doivent pouvoir suivre l’évolution de sociétés à croissance rapide, susceptibles de s’étendre (comptage, distribution de fluides, adaptabilité du site).