Etude
Efficacité énergétique. .

barre-colore

 

Amélioration de l’assainissement industrielle, de la maîtrise de l’énergie et de la situation environnementale de la zone industrielle marocaine de Sidi Bernoussi – Zénata, Casablanca

Pays : Maroc.
Client :
Date de démarrage : 2003
Date d'accomplissement : 2006
Montant des services : 527 809€
Financeur : Banque Mondiale (FEM -Fonds pour l'Environnement Mondial) - FFEM (Fonds Français pour l'Environnement Mondial)
Entreprise associée : Expertises Nationales et Internationales
   ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Descriptif du projet Il s’agissait de réaliser des investissements de maîtrise des consommations d’eau, fioul, électricité. La réduction de l’impact environnemental des activités industrielles permettra d’éviter 380.000 t CO2 à un coût inférieur à 5$/t, sur 15 ans.
La forte originalité de ce projet est de prendre appui sur une structure locale, l’association des opérateurs économiques de la zone industrielle de Sidi Bernoussi - Zenata, avec un intérêt partagé entre les opérateurs et l’association.
Les questions environnementales et sociales sont particulièrement illustratives à cet égard. Dans le contexte du Maroc, il s’avère qu’une structure associative telle que IZDIHAR peut assumer une fonction utile d’intermédiation entre la diversité des acteurs publics ou parapublics concernés par cette problématique, mais dont l’action est opérée par un jeu complexe d’intérêt économiques et financiers, d’ambitions de pouvoir ou de notoriété.
   ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Descriptif des tâches accomplies par IED Les objectifs spécifiques du projet tel que définis par IZDIHAR sont :
1. L’amélioration des coûts de production au sein des entreprises de la zone industrielle (objectif de 70 entreprises en trois (3) ans) ;
2. L’amélioration de l’environnement local et de l’impact de l’activité industrielle sur l’environnement global ;
3. Le renforcement des capacités de gouvernance de l’association IZDIHAR à travers la réalisation de son plan d’actions (qui comprend l’étude du schéma de relogement) ;
4. La capitalisation et la diffusion de l’expérience au Maroc et à l’échelle des pays au Sud de la Méditerranée.
Les résultats sont les suivants :
* La mobilisation des industriels de la Z.I.;
* La levée des barrières à l’utilisation des services des compétences locales et de SSE (ESCos) de la part des entreprises industrielles marocaines ;
* L’amélioration de la compétitivité des entreprises, des conditions de croissance économique et de développement des entreprises industrielles de la zone ;
* Le renforcement d’IZDIHAR en tant qu’interface privilégiée entre les opérateurs économiques de la zone et l’extérieur. Des services accrus et de meilleure qualité seront offerts aux opérateurs économiques de la zone industrielle ;
* Mesures et suivi des performances du projet, capitalisation et diffusion de l’expérience au Maroc et à l’échelle des pays au Sud de la Méditerranée.